Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2015

Je me présente !

Je suis Eric SAURAY. Je suis docteur en droit de l’Université de la Sorbonne Nouvelle –Paris 3. Jusqu’à la Maîtrise en droit, j’ai été formé par les excellents professeurs de l’Université Panthéons-Assas (Paris 2). J’ai été juriste-conseil chez Natexis Banques Populaires de 1998 à 2003 et j’étais responsable du Pôle droit français du service juridique des activités de marchés. Ensuite, j’ai été chargé de conformité à la Caisse d’Épargne d’Ile de France de 2006 à 2010. Après avoir été formé à l’Ecole de Formation des Barreaux de la Cour d’appel de Paris, j’ai prêté serment afin de réaliser un des mes rêves d’enfant.

Je suis maintenant avocat inscrit au Barreau du Val d’Oise et avocat postulant à la Cour d’appel de Versailles. Je traite notamment les dossiers de divorce, de droit du travail, de droit bancaire, de droit pénal et de droit des étrangers. Je prends en charge d’autres types de dossier au cas par cas, en fonction de mes expertises et en fonction de la confiance que m’accordent les justiciables qui me choisissent.

J’ai également une expérience de créateur d’entreprise. A ce titre, j’ai fondé en 2004 la Librairie Toussaint Louverture et la société d’édition Dauphin Noir qui ont fermé en 2006. Après cette expérience qui s’est soldé par un échec, j’ai repris mon métier de banquier.

En 1998, j’ai créé le Prix Toussaint Louverture qui est un concours d’éloquence récompensant le mérite et le talent oratoire de personnes capables de traiter un sujet d’ordre théorique relevant de la politique ou de la culture générale. Le Prix n’a pas été organisé ni attribué depuis 2003 pour éviter le phénomène de lassitude propre à ce type d’exercice.

J’ai enseigné la méthodologie de la note de synthèse à l’IEJ de l’Université de Paris 13. Désormais, j’enseigne le Droit public des affaires au sein du Master 2 ACIPE de cette même Université.

En outre, après avoir été secrétaire général et vice-président de l’association Haïti-Développement, j’ai créé l’association ASTRINOBES que je préside. Cette association est essentiellement spécialisée dans l’organisation d’événements culturels à caractère politique en vue de mettre en valeur la mémoire des pères fondateurs de l’Etat haïtien ou la culture francophone. Avec ASTRINOBES, j’ai organisé La Semaine Toussaint Louverture en France en 2003, La journée des écrivains francophones du Val d’Oise en 2007 et L’hommage à Toussaint Louverture au Panthéon en 2013.

Je suis l’auteur de 9 livres édités : deux essais, deux pièces de théâtre éditées et jouées à Paris au début des années 2000, un recueil de poésie, une nouvelle, un livre collectif, une anthologie de poésie et une biographie. Mon premier roman est terminé. J’espère qu’il sera publié prochainement. J’ai également en réserve une pièce de théâtre que je pourrais confier à un metteur en scène de talent et/ou une troupe de qualité.

Par ailleurs, je suis politologue et du fait de mes connaissances des institutions latino américaines en général et d’Haïti en particulier, je suis occasionnellement invité dans l’émission C’est dans l’air ainsi que dans des émissions sur France Culture, RFI, France Inter, Arte, TV5 Monde, France O etc afin de partager mes analyses sur les faits politiques de l’actualité. A ce titre, de 2009 à 2013, j’ai également assuré une chronique de droit politique dans l’émission Kon Lanbi sur Fréquence Paris Plurielle.

J’assure une chronique juridique dans l’émission Boulevard du Compas sur Espace FM. Par le passé, je me suis intéressé à la presse écrite en créant et en publiant le news magazine Louverture Magazine.

En 2014, j’ai créé le Classement du Bois du Bois-Caïman, qui est un classement d’excellence des meilleurs collèges et lycées d’Haïti. Mon cabinet d’avocat se charge du développement de cette activité de classement fondée uniquement sur la valorisation de la méritocratie.

Toute mon œuvre littéraire personnelle doit être comprise à travers les deux concepts fondamentaux qui structurent chacun de mes ouvrages : la violence et la puissance.

Ainsi, dans la pièce de théâtre Choucoune (Harmattan, 2000), je mets en exergue la violence liée à la différence sociale, la violence de l’épiderme et la violence de la richesse supposée de l’européen qui met en échec le projet amoureux d’un homme des îles. Le national/le local (Durand) est battu par l’Occidental/le global (Jean-Pierre) qui débarque avec sa peau et sa richesse supposée qui vont lui permettre de conquérir une femme dont le rêve est d’améliorer sa prétendue race et son statut social.

Dans la pièce de théâtre Fort-de-Joux avril 1803 (Harmattan, 2003), je mets en exergue la violence coloniale qui s’exerce contre la colonie française de Saint-Domingue. Mais, Toussaint Louverture symbolise la puissance résistante qui permettra de donner une autre version des droits de l’homme et de conduire à la naissance de l’Etat haïtien.

Dans la nouvelle La nuit ésotérique (Publibook, 2002), je montre la violence subie par les citoyens défavorisés du fait de la faiblesse de l’Etat. Mais, je montre en même temps, la puissance de l’esprit chez le père de Joséphine qui grâce à ses connaissances ésotériques arrivent à triompher des forces obscures tout en portant un message critique fort contre l’Etat faible.

Dans Des amours de haine (Dauphin Noir 2004), je montre la violence amoureuse et la puissance du désir.

Dans l’essai politique Haïti une démocratie en perdition (Dauphin Noir, 2006), je montre comment la violence politique détruit le rêve démocratique qui reste une utopie puissante.

Dans l’essai d’économie politique Les 28 chemins qui mènent à la richesse légitime (Kefemas Edition 2013), je montre que la richesse est le résultat d’une violence contre soi et contre les autres mais qu’elle est une vraie puissance à mettre au service de la société.

Mes livres de chevet sont La Sainte Bible et Le livre rouge (Liber Novum) de Carl G. Jung.

Mes figures politiques préférées sont Toussaint Louverture, Oliver Cromwell et Margareth Thatcher.

Mes passions sont : Le théâtre - La poésie. Les jeux de stratégie rares (Horace/Curiace – Mahjong – Shisen). La politologie. Les mathématiques et toutes les études fondées sur les statistiques. L’éthologie : j’étudie le comportement de l’araignée solitaire pour comprendre la problématique de l’occupation du territoire et les interactions entre le centre et la périphérie.

J’ai longtemps pratiqué le football. Désormais, je fais de la marche ou de longues randonnées afin de découvrir les beautés de la nature et écrire des poèmes.

Je suis membre de l’Association française des docteurs en droit (AFDD).

Je suis marié et j’ai 2 enfants.

Projets pour les années à venir : écrire d’autres livres, faire jouer mes pièces de théâtre et contribuer à la création d’une Académie d’Haïti où les écrivains, les artistes et les savants haïtiens auront toute leur place qu’ils soient francophones, créolophones, anglophones voire hispanophones car après tout les résultats du Bac 2015 ont révélé que l’espagnol est la matière que les bacheliers haïtiens semblent le mieux maîtriser.